XENA WARRIOR PRINCESS :

 

LA PIONNIERE !!!

 

 

 

 

 

La série "mythique" pour nous les filles : 6 saisons diffusées entre le 15 septembre 1995 et le 18 juin 2001 aux USA.

 

Série Fantasy par excellence, mêlant aventure, légendes,  mythes gréco-romains, au cœur de grands espaces prodigieux, ceux de Nouvelle-Zélande. Mais Xena c’est surtout surtout : un duo féminin des plus inattendus (pour l'époque) : une guerrière Xena incarnée par Lucy Lawless et une barde (poétesse en Grec ancien) Gabrielle (Renée O'Connor) qui va s'avérer être aussi Reine des Amazones ; toutes deux poursuivant une quête intérieure personnelle, presque mystique, qui fait le charme de la série et son côté bouleversant : la rédemption pour l’une et le passage à l’âge adulte pour l’autre. Tout ceci sur fond d’émancipation et de liberté de choix, preuve d’un féminisme avant-gardiste. (à noter que la série a été créée par 2 hommes : bel hommage).

 

D’aucun ont vu une gentille et légère série pleine de bons sentiments et de caricatures, ou de jolies filles un peu dénudées essaient de changer le monde quand d’autres ont vu un profond engagement féministe, un beau et poétique comte philosophique.

 

Le petit "plus" de la série est la relation ambiguë entre les deux héroïnes, entretenue par les scénaristes (et les actrices) dès la deuxième saison, mais surtout dans les trois dernières, et qui est aujourd’hui encore une référence « culte » pour la communauté lesbienne. C’est la première série de l’histoire contenant un « subtext » (en anglais), sorte de « lecture entre les lignes » interprétant des attitudes, des gestes ou des mots comme amoureux plutôt qu’amicaux.

 

Les meilleurs épisodes et les plus populaires de ce subtext (et de la série) étant :

 

 

 

1. Return of Callisto

 

2. The Quest

 

3. Been there, Done that

 

4. One against an army

 

5. A Family Affair

 

6. Ides of March

 

7. Fallen Angel

 

8. Kindred Spirits

 

9. The Ring Trilogy

 

10. Who's Gurkan

 

11. The Abyss

 

12. You are There

 

13. When fates collide

 

14. Many Happy Returns

 

 

 

Bien sûr aujourd’hui les vieux effets spéciaux rendent la série un peu « kitch », mais le « fond » reste bien vivant et toujours aussi touchant, alors : à vos écrans !!

 


BATTLESTAR GALACTICA :

 

Les guerrières de l'univers


Série de Science fiction populaire des années 70, elle a été réadaptée en 2004 et diffusée de 2004 à 2008 aux US sur Sci Fi channel.

73 épisodes et 4 saisons plus tard, c'est la série mythique par excellence, d'abord parce que c'est la série de la mixité parfaite du point de vue des rôles centraux et majeurs, ensuite parce que c'est la série ou les femmes sont des héroïnes.

Il faut noter (et j'y tiens) que le personnage de Starbuck/Kara Thrace dans la version de 2004/2008 était un homme dans la série originale de 78 et que ses traits de caractère : rebelle, dûr-à-cuire-sans-attache, frondeur et casse-coup ont été conservés par les scénaristes pour son pendant féminin : une prouesse qu'on n'a pas assez saluée à mon avis ; et.. les garçons manqués ne sont pas forcément des lesbiennes, 2ème bon point à distribuer ! (ouf..il était temps de briser quelques clichés).

Alors l'histoire me direz-vous ? 12 colonies humaines (éparpillées sur 12 planètes) sont attaquées simultanément et dévastées par les Cylons, des robots humanoïdes créés par l'homme et qui se sont révoltés. Seuls rescapés de ce désastre, et traqués par les Cylons, des vaisseaux  stationnés dans l'espace au moments des attaques (dont le navire amiral le Battlestar Galactica) qui vont essayer de survivre et de retrouver la planète originelle (la Terre) pour reconstruire leur existence.

Mais BG c'est beaucoup plus qu'une fuite de l'espèce humaine vers son destin obscur, c'est aussi des grandes questions phylosophiques qui sont abordées d'une manière inédite et intelligente : la rédemption, la mort, la foie, le renoncement, la transmission, la sagesse.. mais aussi le rascisme. Et des questionnements politiques aussi, bien encrés dans notre siècle : qu'est ce que la démocratie, quel est la frontière entre la démocratie et l'oligarchie ou l'ethnocratie et à quel moment bascule-t-on dans la tyranie.. et aussi des questionnements liés à la survie de notre espèce, et les sacrifices qui y sont liés.

la force de cette série, au delà des effets spéciaux très réalistes et des images magnifiques et au delà même de l'action et des coups de théâtre réside bien là : son côté mystique, au plus profond de l'âme humaine qu'elle dépeint avec finesse, justesse et réalisme.

 

A voir et revoir